Bonjour, nous sommes le lundi 11 décembre 2017

()
Rappel : pas de classe le mercredi 13 décembre pour cause de matinée pédagogique.    
Accueil > Archives > Les jeunes, internet et les mondes virtuels.

Les jeunes, internet et les mondes virtuels.

Quel impact identitaire ?

Conférence de Stéphane Blocquaux, au collège St Gabriel de Pacé le 15 juin 2015

Objectifs

La révolution multimédia nous interpelle, nous choque ou nous passionne, aussi dangereuse qu’attractive. Adultes, parents et éducateurs, nous nous devons d’être informés sur les usages d’Internet, sur ses enjeux mais aussi ses limites et ses dangers.
Si les médias relaient bien volontiers les problèmes de dépendance à l’alcool ou au tabac, la cyberdépendance pourrait bien prendre sa place rapidement aux côtés des principales addictions dont souffrent certains jeunes. N’est-il pas alors nécessaire de tenter de mieux comprendre ces outils et réseaux numériques qui nous entourent, pour apprendre à contrôler ces nouvelles technologies capables d’offrir à nos enfants le meilleur… comme le pire ?

Plus largement, nous nous poserons la délicate question de « l’éducation au virtuel ».

Contenus

I) Introduction : la petite histoire d’internet.

– Bref historique d’Internet

  • 1959 - 1968 : Programme ARPA : on ne doit jamais couper l’info.
  • 1969 : Arpanet l’ancêtre
  • 1970 - 1982 : ouverture sur le monde
  • 1983 : naissance d’Internet
    Internet : protocole TCP/IP => toutes les machines du monde marchent avec la même langue.
  • 1986 : autoroute de l’information
  • 1987 - 1991 : expension du réseau
  • 1992 - 1997 : explosion d’internet
  • 1998 à nos jours : la CONSECRATION d’un MEDIA.

– Schéma technique de fonctionnement des réseaux numériques
– Démonstration de « trace route », pour deux exemples de « cybersquatting ».

II) Réel ou virtuel ?

A) Le cas de l’expérience de Milgram : humain ou pixel ?
B) L’identité virtuelle en question : vers un ADN numérique ?
C) Le netaholisme, nouvelle dépendance de la jeunesse ?

Questionnaire du Dr K. Young : Etes-vous cyberdépendant ?

  1. Vous sentez-vous préoccupé par Internet (en pensant à votre dernière activité sur le Net et en anticipant votre prochaine session) ?
  2. Éprouvez-vous le besoin de naviguer sur le Net pendant des périodes de plus en plus longues avant d’être rassasié ?
  3. Avez-vous tenté à plusieurs reprises et sans succès de limiter, contrôler ou arrêter votre utilisation de l’Internet ?
  4. Vous sentez-vous fatigué, épuisé, déprimé ou irritable lorsque vous tentez de limiter ou arrêter votre utilisation de l’Internet ?
  5. Restez-vous sur le Net plus longtemps que ce que vous aviez prévu au départ ?
  6. Avez-vous mis en danger ou risquez-vous de perdre une relation significative, un travail, une opportunité de carrière ou d’affaire à cause de l’utilisation d’Internet ?
  7. Avez-vous menti à votre famille, votre thérapeute ou d’autres personnes afin d’avoir plus de temps pour utiliser l’Internet ?
  8. Utilisez-vous Internet pour vous évader et échapper à vos problèmes ou à des émotions négatives (abandon, culpabilité, anxiété, déprime) ?

Les symptômes qui prouvent la cyberdépendance :

  • Sentiment de bien-être et d’euphorie à naviguer sur Internet
  • Incapacité de s’arrêter
  • Besoin d’augmenter le temps consacré à Internet
  • Manque de temps pour la famille et les amis
  • Sentiment de vide, de dépression et irritabilité quand il est privé d’un ordinateur
  • mensonges sur ses activités à la famille ou aux amis
  • problèmes à l’école

III) Génération actuelle, génération virtuelle ?

A) JE suis un autre : mes avatars et moi (les « metavers », world of warcraft, etc.)
B) JE suis célèbre : liquidité et continuité des rapports virtuels. (youtube, facebook, etc.)
C) JE suis impuni : exhibitionnisme, vol et viol virtuel, la violence « monte parfois d’un écran ». (téléchargements illégaux, jeux vidéo ultra violents, cyberpornographie, etc.)

IV) Pour une éducation au virtuel.

3 pistes de remédiation :

  • Maîtriser pour mieux contrôler
    • connaître les outils et les usages
    • la "veille parentale numérique"
  • Contrôler sans tout interdire
    • établir un contrat parental numérique
    • mettre en place des dispositifs simples pour exercer une "vigilance numérique" (LogMeIn)
  • Interdire si nécessaire
    • savoir dire "non"
    • ... et s’ouvrir au dialogue.
Plan du site |