Bonjour, nous sommes le vendredi 20 octobre 2017

()
Bonne Rentrée à tous !!!    
Accueil > Archives > Année 2015-2016 > La kermesse - L’Europe - Le fil rouge

Le petit ogre veut voir l’Europe

Il était une fois un petit ogre qui rêvait de voir l’Europe.
Mais le petit ogre n’avait jamais quitté sa maison, car ses parents ne pensaient qu’à manger, digérer et remanger en regardant la télévision. Ah, la vie n’était pas gaie pour le petit ogre !
Chez lui il n’y avait jamais de visites, de nouvelles qui viennent d’ailleurs, apportant de nouvelles odeurs. Chez lui, ça sentait le renfermé et les vieilles idées pas souvent aérées.

Un soir, le petit ogre en eut assez de regarder la télévision. Il descendit à la cave. Il ne savait pas trop ce qu’il cherchait quand il découvrit une carte de l’Europe. Ça alors, un petit monde en miniature ! Avec écrit partout, partout, en tout petit, des noms de pays qui faisaient rêver.
Il fit tourner la carte, ferma les yeux et pointa son doigt au hasard. Quand il les rouvrit, il lut juste sous son doigt « Slovénie, Italie, Suède ». Il recommença, et là, juste sous son doigt, il lut « Italie ». Il le refit une troisième fois, et sous son doigt, il lut « Suède ».
Tout content, le petit ogre se mit à chantonner : « Slovénie, Italie, Suède... »
Et plus il chantonnait, et plus il était sûr qu’un jour il irait !

Le petit ogre chantonna tant et si bien que le lendemain matin au réveil, il annonça : « Je veux aller EN SLOVENIE, EN ITALIE, EN SUEDE ! »
Aussitôt sa maman cria : « Tu es fou, tu es complètement fou ! Là-bas, on ne mange pas comme nous. Là-bas, ce n’est pas chez nous. Là-bas on ne parle pas comme nous ! »
Et son papa ajouta : « Là-bas tu seras malheureux car les gens sont méchants et le monde est dangereux ! »
Le soir même, pendant que ses parents ronflaient devant la télévision, le petit ogre descendit à la cave. Cette fois, il savait très bien ce qu’il cherchait : les bottes de sept lieues de son père. Il attendit minuit et il les enfila. Alors, les bottes aux pieds, il chantonna dans sa tête : « SLOVENIE, ITALIE, SUEDE »
Un, deux ,trois…en trois pas, il arriva en Slovénie.
Le soleil se levait à peine. Il y avait des arbres et des montagnes à perte de vue. Le petit ogre n’en croyait pas ses yeux. C’était plus beau que dans ses rêves ! Il vit de grosses empreintes de pattes dans le sol et des grognements sympathiques attirèrent son attention... Des ours rodaient dans les parages.

JPEG - 73.6 ko
JPEG - 74.9 ko
JPEG - 69.5 ko

Le petit ogre resta plusieurs jours en Slovénie avec ses amis les ours ! Il pensa : « Il faudra que je dise à papa que les gens ici ne sont pas méchants ! »

Mais un autre nom lui trottait dans la tête. Alors un soir, à minuit, il dit au revoir à ses amis. Il remit ses bottes de sept lieues et il chantonna dans sa tête : « ITALIE…ITALIE… »
Un, deux, trois…en trois pas, il arriva en Italie.
Il faisait nuit, mais les rues étaient pleines de gens et pleines de musique qui faisait danser. Quelqu’un lui prit la main et l’entraîna. Et bientôt, le petit ogre apprit à danser.

JPEG - 72 ko
JPEG - 58.3 ko
JPEG - 51.1 ko

Le petit ogre resta plusieurs jours en Italie pour chercher les meilleures pizzas. Sa maman avait raison, les italiens ne mangeaient pas comme le petit ogre mais que c’était bon !

Mais un autre nom se mit à lui trotter dans la tête. Alors un soir, à minuit, il dit au revoir à ses amis. Il remit ses bottes de sept lieues et il chantonna dans sa tête : « SUEDE…SUEDE… »
Un, deux, trois…en trois pas, il arriva en suède.
Le petit ogre rencontra de joyeux compères. Il ne comprenait pas les mots qu’on lui disait : « Hej. (Hey) ! Trevligt att träffa dig (trévlit at trèffa dey) ! » Mais pas besoin de parler suédois pour danser sur une musique disco !

JPEG - 58.8 ko
JPEG - 64.8 ko
JPEG - 67.2 ko

Le petit ogre pensa : « Maman avait raison, ils ne parlent pas comme nous ! »
Le petit ogre resta plusieurs jours en Suède.
Mais un autre nom se mit à lui trotter dans la tête. Alors un soir, à minuit, il dit au revoir à ses amis. Il remit ses bottes de sept lieues et il chantonna dans sa tête : « Royaume Uni... Royaume Uni… »
Un, deux, trois…en trois pas, il arriva au Royaume Uni.
Il découvrit les beaux châteaux et palais de la famille royale et avec plein d’étoiles dans les yeux, il se laissa transporter par la musique pop rock anglaise.


Le petit ogre riait en pensant : « Maman avait raison je ne suis pas chez moi mais que je suis bien ! »
Le petit ogre resta plusieurs jours au Royaume Uni.
Mais un autre nom se mit à lui trotter dans la tête. Alors un soir, à minuit, il dit au revoir à ses amis. Il remit ses bottes de sept lieues et il chantonna dans sa tête : « AUTRICHE...AUTRICHE »
Un, deux, trois…en trois pas, il arriva en Autriche.


Le petit ogre pensa : « Il faudra que je dise à papa que je ne suis pas malheureux ici ! »
Le petit ogre resta plusieurs jours en Autriche.
Mais un autre nom se mit à lui trotter dans la tête. Alors un soir, à minuit, il dit au revoir à ses amis. Il remit ses bottes de sept lieues et il chantonna dans sa tête : « NORVEGE.....NORVEGE »
Un, deux, trois…en trois pas, il arriva en Norvège.
C’était étrange, c’était très beau.


Le petit ogre pensa : « Il faudra que je dise à papa que le monde n’est pas toujours dangereux ! »
Le petit ogre resta plusieurs jours en Norvège jusqu’à ce qu’il aperçoive flotter au loin 99 ballons. Alors un soir, à minuit, il dit au revoir à ses amis. Il remit ses bottes de sept lieues et il chantonna dans sa tête : « ALLEMAGNE....ALLEMAGNE… »
C’était le même continent et en un pas, il arriva en Allemagne.

JPEG - 65.9 ko
JPEG - 73.3 ko
JPEG - 67.3 ko

Le petit ogre pensa : « Les gens sont bons et accueillants ! Leur gentillesse se lit sur leur visage. »
Un soir, le petit ogre se régalait d’une forêt noire quand une étoile le rejoignit. Il n’avait aucun mal à la comprendre ; elle parlait la même langue que lui, celle des contes : « Qu’est-ce que tu fais là ? Tu n’as pas honte ? Cela fait un mois que tes parents te cherchent et qu’ils envoient des messages partout ! Tu n’as pas de cœur ou quoi ? Allez hop ! Enfile tes bottes et rentre chez toi ! »
Le petit ogre dut dire au revoir à ses amis d’Allemagne et il bougonna : « La maison…La maison… La maison… »
En trois pas, le petit ogre arriva chez lui. Il trouva ses parents en larmes. Ils avaient les yeux rouges et une flaque à leurs pieds.
« Voyons, dit le petit ogre, arrêtez de pleurer ! Personne ne m’a mangé ! Au contraire je vous ai rapporté plein de bonnes choses à goûter ! »
Pendant que le four chauffait pour cuire les pizzas, il apprit à sa mère à danser. Au moment du dessert, il partagea un reste de forêt noire délicieusement parfumée.
Le père et la mère du petit ogre n’en revenaient pas ! Jamais ils ne s’étaient autant amusés. Jamais ils ne s’étaient autant régalés.
Ils se régalèrent tant et si bien que, le lendemain, ils attendaient le petit ogre devant la porte de la maison. « Je veux acheter des tonnes forêt noire ! » dit le père. « Je veux acheter des wagons de pâtes ! » dit la mère. « Emmène-nous en Italie, en Allemagne…mais après tu nous ramènes vite ici, c’est promis ? » Le petit ogre fit semblant de promettre. Mais tout en marchant d’un bon pas il se disait : « moi je veux graver sur les murs les noms de ceux que j’aime. »


Fin

Plan du site |