Bonjour, nous sommes le dimanche 22 avril 2018

()
Semaine du vélo en PS du 9 au 13 avril.    
Accueil > Archives > Année 2016-2017 > Célébration Pâques 2017

Célébration Pâques 2017

Pendant ce temps du Carême, tous les enfants de l’école ont vécu, jeudi 6 avril dans l’église d’Irodouër, un temps fort pour se préparer à Pâques.

Voici en vidéo, ce qui s’est vécu pendant cette célébration :



Déroulement de la célébration

CHANT D’ENTREE : Partage avec moi les richesses de ton cœur
de Christophe Morandeau

Partage avec moi les richesses de ton cœur
prépare une place à la fête du bonheur.
Partage avec moi les richesses de ton cœur
prépare une place à la fête du bonheur.

J’étais affamé, dans un pays lointain, au coin de ta rue.
Plus de maison, plus rien à manger.
Tu m’as donné l’espoir.

J’étais étranger, je cherchais l’amitié, un peu de chaleur.
Trop de refus, de portes fermées.
Tu m’as tendu la main.

J’étais très malade, je perdais le sourire, dans un hôpital.
Où étaient-ils, amis et voisins ?
Tu m’as rendu visite.

MOT D’ACCUEIL
Accueil du Père Jean-Yves Leborgne à tous les élèves et aux adultes.
Mr Denniel a évoqué le bol de riz et l’association cyclotoyen.

PAROLE DE DIEU
Le bon Samaritain : lecture du texte par le Père Jean-Yves Leborgne




Homélie
La parabole du Bon Samaritain. Une parabole, c’est une histoire inventée par Jésus et racontée par Jésus pour nous faire comprendre des choses importantes, importantes pour notre vie avec Dieu, importantes pour notre vie ensemble.

Jésus veut nous dire deux choses aujourd’hui.

  • La première chose : Dieu nous aime, il veut nous guérir, nous sauver des blessures que nous nous faisons les uns aux autres. Oui, nous sommes parfois blessés comme l’homme au bord du chemin. Dieu nous donne Jésus. C’est Jésus le Bon Samaritain. Il vient de la part de Dieu pour nous sortir de tout ce mal qui nous oppose les uns aux autres.
    Jésus est même allé jusqu’à accepter la mort sur une Croix pour nous sortir, nous sauver de tout ce qui nous enferme, ce qui nous sépare, ce qui nous blesse, et qu’on appelle le péché. Nous fêterons cela la semaine prochaine : c’est la grande Semaine Sainte de Jésus qui aboutit à Pâques, la Résurrection de Jésus.
  • La deuxième chose importante dite par Jésus dans cet évangile : nous aussi, ce matin, nous demandons à Jésus : "Mais qui est mon prochain ?"
    Si nous voulons être chrétien, ami de Jésus, nous essayons de vivre sa Parole, de vivre son Evangile : "Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés."
    Oui, essayons d’aimer, d’être bons les uns avec les autres, d’avoir du respect, de rendre service à ceux qui ont besoin de nous. Ne détournons pas nos yeux, comme si on n’avait rien vu.
    Dans sa grande Semaine Sainte, Jésus, le jeudi soir, s’est mis à laver les pieds de ses disciples. Lui, le Maître, il est devenu Serviteur. Et il a dit : " C’est un exemple que je vous ai donné, afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous."
    Je crois bien que tout à l’heure vous allez nous donner des exemples vécus par vous, votre manière à vous de vivre la parabole du Bon Samaritain. Faites-le en pensant à Jésus. Il est avec vous, dans votre cœur, quand vous faites comme lui.
P. Jean-Yves Leborgne

REFLEXION DES CLASSES
Témoignages :

  • Classe 1 : un groupe d’amis jouent ensemble puis se fâchent quelqu’un vient leur demander à quoi ça sert.
  • Classes 2 et 3 : évoquer les problèmes dans les rangs : un personne refuse de se mettre avec une autre : quelqu’un vient leur demander pourquoi.
  • Classes 4 et 5 : une personne accepte d’en aider une autre (professeur, copain/copine) puis refuse la demande d’aide de la suivante.
  • Classes 6 et 7 : les médisances

Après chaque intervention :
Chant appris avec les mamans de l’APEL est repris : Tu aimeras

Jésus te dit : "Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Mais en premier, tu aimeras le Seigneur de tout ton cœur.
De toute ta force,
de toute ton âme,
de tout ton esprit,
aime-le ! "

PRIERE

Si je t’écoute bien, Jésus, qui sera mon prochain ? Qui sera mon ami ?
Pas seulement celui qui me ressemble,
pas seulement celui qui me plaît,
mais aussi celui que je ne connais pas,
celui qui vient d’ailleurs, d’un autre pays,
et celui qui m’énerve et m’agace,
celui qui n’est pas d’accord avec moi,
celui que tout le monde évite et rejette,
oui, celui-là est aussi mon prochain,
celui qui est proche de moi et dont je dois me faire proche.
Alors, je te ressemblerai, Jésus :
toi, tu t’es fait le Bon Samaritain pour nous tous,
tu t’es fait proche de nous pour nous remettre dans l’amitié de Dieu.
Tu t’es fait tellement proche, que tu as donné ta vie sur la Croix
et Dieu t’a relevé, ressuscité, vivant, au matin de Pâques.
Merci, Seigneur Jésus.

CHANT FINAL
Partage avec moi les richesses de mon cœur


Le Bon samaritain version contemporaine :



Plan du site |